En savoir plus

Mon parcours :

Enfant rêveur, toujours la tête dans les nuages, avec un besoin insatiable de créer : tantôt dessinateur, potier, sculpteur ; je fabriquais des choses étranges et surprenantes que ma mère garde encore aujourd’hui, 20 ans après sur le coin d’une étagère !

En parallèle, je vis une scolarité assez compliquée.

Les dizaines de questions qui se bousculent dans mon esprit à chaque heure de la journée complique grandement mon cursus scolaire. Je ne trouve pas ma place dans ce système qui n’est pas fait pour moi.

Je m’enfuis donc très rapidement pour rejoindre le « merveilleux » monde du travail.

M’essayant à plusieurs métiers très différents les uns des autres, je finis par trouver ma place dans le service, en restauration.

J’y suis bien immédiatement ! En tous cas, je n’ai plus le temps de trop penser !

Aujourd’hui, ayant bien grandi ! j’ai suivi plus ou moins par curiosité, une formation en « étude du comportement », qui m’a permis enfin de comprendre un peu plus le monde qui m’entoure, les autres et moi-même. La nécessité de création étouffée par les contraintes de la vie a refait surface plus que jamais.

A travers mes peintures, je me réconcilie avec ce besoin insatiable de créer, de fabriquer, de tenter de transmettre des émotions, des sentiments, par un travail qui mêle à la fois réflexions, intuitions à travers les formes et les couleurs.

 

Démarche artistique :

Et si les émotions, le rêve, l’imagination, et la création étaient en réalité 4 éléments indissociables ? Fonctionnent t’ils indéniablement ensemble ?

La question me fascine !

Le rêve, l’imagination et la création se font-ils jour grâce à une émotion ?

Doit-on forcément passer par des émotions dans un premier temps pour accéder à notre capacité enfouie de création ?

L’enfant qui est en nous ? Vous savez, celui qui rêvait avec insouciance, celui qui était fasciné par le moindre caillou sur un chemin, le moindre grain de sable sur une plage…

A t’il quitté à jamais notre conscient et même notre inconscient ?

Un « simple » mélange de couleurs et de formes, ne pourrait-il pas réveiller nos émotions ?

Probablement que nous serons d’accord et que la réponse est oui !

Mais quand est-il du rêve, de l’imagination et de la création ?

Des questions auxquelles je cherche à répondre par la peinture abstraite…

 

« S’abandonner à rêver l’impossible, créer des possibles… »

Simon QUINCHEZ